Parce que j’aime mon métier, ensemble, réinventons-le !

Je suis une de ces personnes parfois jugées non essentielles dans un secteur que l’on dit non essentiel actuellement : la musique de concert. Je suis un Photographe indépendant et j’aime mon métier. En faisant le choix de photographier principalement des artistes sur scène, je me suis retrouvé sur le bas côté de l’autoroute culturelle. J’ai vécu, cette année, mon pire cauchemar : ne pas pouvoir travailler de façon quasi permanente…

En mars, pour le premier confinement, je me suis retrouvé pantois. J’ai tenté de comprendre pourquoi le gouvernement français décidait de sacrifier tout un pan de l’économie française, probablement le plus important : la culture. J’ai bien compris qu’il fallait au maximum limiter les contacts entre humains. Je n’ai pas compris toutes les décisions, cependant, mais cet article n’est pas là pour parler de politique.

Neuf mois plus tard, après mure réflexion, après une gestation parfois douloureuse, nait un nouveau projet, un nouveau bébé. C’est en décembre que j’ai mis au monde ce qui sera ma création 2021. Je l’ai choyé, chouchouté, ce projet. Je l’ai peaufiné afin de le présenter à quelques personnes.

En ce début d’année 2021, donc, je présente à la ville et au monde ce qui m’occupera dans les semaines et les mois à venir.

Au fil du temps, j’ai constitué ce que l’on pourrait appeler un studio artisanal. J’ai quelques flashes cobra et de quoi travailler un peu leur lumière. J’ai quelques fonds ainsi qu’un support pour ceux-ci. J’ai quelques accessoires mais je verrai plus tard ce que j’en ferai. Il me manque quelques affaires, bien sûr, mais j’ai déjà de quoi faire. C’est pourquoi, en ce mois de janvier, je vais installer tout cela dans un local quelque part dans ma bonne ville de Crest et démarrer les prises de vue.

En photographie, il est parfois important de se diversifier. Il ne faut pas tout miser sur un cheval qui, comme j’ai pu le constater, peut avoir les jambes brisées en se heurtant à un obstacle… Se diversifier, d’accord, mais pas trop quand même ! En effet, je ne change pas totalement de monde. Je ne me mets pas à faire des shootings pour des particuliers : non ! Je reste dans le domaine musical en invitant, dans un premier lieu, mes amis artistes à venir poser pour moi. À venir, avec leurs idées et les miennes, se faire tirer le portrait. Courant décembre, j’en ai parlé à quelques uns d’entre eux. Tous étaient d’accord pour intégrer ce « recyclage »… D’autres catégories d’artistes et de personnalités pourraient également passer par là, mais ce n’est qu’à l’étude pour l’instant.

Comme vous l’avez compris, je démarre cette année sur des chapeaux de roue. Je compte bien aller au bout de tout ce que j’entreprends actuellement, et de développer encore et encore les idées que je pourrais avoir.

Chanteurs, musiciens, artistes, mais aussi sportifs, politiciens, personnalités de tout poil : je vous attends !